Les feuilles de chêne sont une de mes ressources tinctoriales préférées. La douce promenade en forêt pour les cueillir en conscience et avec gratitude est savoureuse. J’aime choisir les feuilles croquées par les insectes.

On peut donc utiliser les feuilles pour en faire un bain de teinture qui sera riche en tanins. Si les feuilles sont fraiches, on peut les couper en petits morceaux et les recouvrir d’eau.

Un bain de décoction d’environ 1h suffira à extraire les tanins.

Pendant que le bain boue, j’utilise les quelques feuilles que j’ai mise de côté pour réaliser un écoprint.
Je dispose les feuilles à l’envers et à l’endroit sur un tissu humide que j’entortille ensuite autour d’un baton. Je l’enlace bien serré et je dispose le baton dans la vapeur du bain en pleine décoction.

1h à la vapeur suffira pour fixer le tanin des feuilles dans la fibre.

Il est temps de retirer les feuilles du bain.

Je peux maintenant faire tremper mon ecoprint que j’ai délacer et dont j’ai enlevé les feuilles fraiches. Le faire infuser dans ce bain de tanin va venir révéler les zones imprégnées par les feuilles pressées.

Je peux également tremper un autre tissu dans en même temps. Il prendra une tendre couleur crème.

Avez-vous déjà testé avec des feuilles de chêne ? Quelles autres feuilles d’arbres ont les mêmes vertues ?